retour à la page d'accueil
2009 forêt de Boucheville

   +    ++   D
"En reposant, Tityre, à l'ombrage couvert
De ce hêtre au feuillage épanchement ouvert,
Tu mets sur le pipeau d'une avène légère
L'air de mainte chanson doucement bocagère.
Et nous, pauvres chétifs, nous laissons loin de nous,
Les fins de notre terre et nos villages doux :
Nous fuyons notre terre, en saison si mauvaise.
Toi cependant, Tityre, en l'ombrage à ton aise,
Tu apprends aux forêts à rebruire en chansons
La belle Amaryllide au rebat de tes sons."

Virgile, Bucoliques
En effet, il est doux , quand tout vacille, d’être chez soi, sous un hêtre.

Et nous y sommes !

Ce lieu, ici la forêt de Boucheville , est une forêt domaniale, c’est notre bien commun.
Cette odeur, légèrement acide, est un bien commun !
Ce silence, parcouru de chants d’oiseaux, du bruissement d’un ruisseau, du frottement du vent dans les feuilles, est un bien commun !

Il faut saluer cette merveille, tant qu’il est temps.
Pour s’y rendre : C’est dans les Pyrénées Orientales.
Prendre un matin, la route des Fenouillèdes, vers la montagne : le matin, remonter les Fenouillèdes est une merveille en soi.
Obliquer à Caudiès, pour Fosse, où est installé « l’R du bois », des bûcherons-scieurs-charpentiers, à rencontrer !

Dépasser Fosse, monter, se perdre…